In God We Trust

Boutique de Droite

85% des Américains disent appartenir à une religion, la moitié prie avant les repas et 40% assistent au culte hebdomadaire : c’est plus qu’en Iran ! Oh merde, moi qui croyais que c’était un peuple occidental décadent et permissif avec le sexe et l’argent comme seul maître.
American Bible Society en collaboration avec Barna Research Group a constaté que la moyenne des ménages américains chrétiens possède au moins quatre Bibles.
La première confession aux USA est le catholicisme car les protestants, bien que majoritaires (51% parmi les chrétiens du pays), sont divisés en plusieurs branches souvent éloignées théologiquement voire politiquement.  L’église catholique des USA est la 4e plus importante du monde après celle du Brésil, du Mexique et des Philippines. Elle est la plus riche des 4 et devenue la plus influente au Vatican depuis 10 ans. De plus l’institution juridique la plus importante du pays, la Cour suprême, est majoritairement catholique (dont le Président actuel). Tous ceux qui ont fréquenté des américains catholiques pourront vous confirmer que leur pratique religieuse est 10 fois plus forte que celle d’un français qui se dit catholique (présence à la messe, bénédicité, confession, dons, temps consacré à son église,…). Voilà qui va en boucher un coin à tous ceux qui mettent leur catholicisme en avant pour justifier leur anti-américanisme.
Célèbre tableau de Georges Washington
Mais rassurez-vous leur protestantisme se porte très bien, merci !  C’est vrai que nos médias français se donnent beaucoup de mal à ne montrer que les banches minoritaires millénaristes et charismatiques (vous savez les fameuses messes avec l’obèse qui pleure et le neuneu, mal sapé, en pleine glossolalie) mais ce n’est pas la réalité. Allez passer un séjour dans le sud baptiste et vous verrez le décalage religieux entre une famille moyenne française et une famille américaine ! Un gouffre ! Combien de temps le chrétien français consacre à son église et sa communauté paroissiale ? Certainement moins qu’à militer dans un parti politique ou un syndicat… A méditer !

 
Aux USA, les religions son partout. Il faut bien comprendre qu’aux USA, ne pas croire est presque suspect à l’inverse de la France où avoir une religion est signe de stupidité. L’important est de croire en quelque chose de supérieur qu’il faut louer plutôt qu’admettre l’idée peu réjouissante d’une destinée de l’homme se limitant aux seuls aléas du hasard. La religion est aussi un garant de lien social. Participer à la vie de son église ou son temple (quelle qu’elle soit) est une preuve visible de l’intérêt que l’on porte à ses concitoyens, donc à son pays. En moyenne, l’Américain consacre finalement plus de temps à la vie de son église qu’à soutenir la cause d’un parti politique ou d’un syndicat. En France, c’est l’inverse.
Eh non, l’Amérique déliquescente et dégénérée vendue au culte d’un Mammon judéo-maconnique, sorte de Babel de tous les vices, est un pur fantasme !

Eh oui, l’Amérique est une terre chrétienne militante et convaincue qui n’a pas de leçon de piété à recevoir, aussi bien de la part de catholiques de la dernière heure que d’islamistes moyenâgeux en mal d’âmes égarées à convertir.

Les USA bénis par la Sainte Vierge



Voici une nouvelle gifle à ceux qui tentent de faire passer l’Amérique pour un pays satanique, peuplés de faux chrétiens, en opposition à ceux de la vielle Europe. Eh oui, une apparition de la Sainte Vierge a eu lieu en octobre 1859 dans le Wisconsin. Il aura fallu presque 150 ans pour que l’église catholique l’homologue et l’entre dans la liste des 17 apparitions reconnues. L’Amérique entre par la même dans le cercle fermé des 11 nations choisis par la mère du Christ. 

À trois reprises, en octobre 1859, la Vierge Marie est apparue à une jeune immigrée belge de 28 ans, Adèle Brise, vivant avec ses parents dans le Wisconsin à Robinsonville (rebaptisée Champion en 1890 et incorporé à la ville de Green Bay). La jeune fille deviendra sœur franciscaine et un sanctuaire sera battit sur le lieu de l’apparition : Notre-Dame du Bon Secours (Our Lady of Good Help).

Soeur Adèle Brise au centre
Loin de moi l’idée qu’une apparition mariale est la seule caution valable pour un bon label de chrétienté, d’ailleurs je rappelle à mes amis protestants que le catholicisme ne reconnaît pas les apparitions comme un acte de foi ni faisant parti du dogme. Aucun catholique n’est obligé de croire à une apparition, même officiellement reconnue. L’Eglise ne se gouverne pas à coups d’apparitions et de révélations particulières. C’est juste pour fermer leur claque-merde à ces prophètes de l’anti-américanisme qui appellent à l’unité dans la foi entre catholiques européens et musulmans pour une croisade contre un ennemi commun.

Si même la mère du Sauveur (et mère, reconnue vierge aussi dans l'Islam, de l'avant dernier prophète) s’y montre, c’est qu’il doit y avoir du bon dans cette nation. Sinon elle aurait choisi parmi les centaines d’autres, ce n’est pas le choix qui manquait !
Aujourd’hui de nombreux pèlerinages à Champion s’y déroulent
NB  : Une autre apparition mariale, non reconnue, a eu lieu aux USA. Celle faite à la religieuse Mildred Neutzil le 25 septembre 1956 dans son couvent de Rome City (Indiana). Cette apparition est connue et révérée aux États-Unis comme celle de « Notre Dame d’Amérique »

Le Droitiste
    Réagir à cet article avec votre commentaire

0 commentaires:

Réagir à cet article avec un commentaire

Pas besoin de compte, vous pouvez poster même anonymement.
Seule contrainte : attendre que je le valide pour le publier.
- Inutile de faire la promo des gens que je dézingue en prenant prétexte de la liberté de débat (on me la fait pas !).
- Inutile de me menacer de procès pour me forcer à répondre.

Affiche tes convictions !

Bienvenue dans la BOUTIQUE DES PATRIOTES
Boutique nationaliste